L'aube inoubliable

L'aube inoubliable



L'aube enfin se lève
Et c'est la fin de mes doux rêves.
Le soleil commence à pointer
Et je désespérais de le voir jamais montrer son nez.
Je vois, là-bas, se colorer l'horizon
Et les traces laissées par un avion.
Ses trainées blanches oubliées
Sur un ciel si joliment rosé.
De fins oiseaux traversent ce duver
Comme dans un rêve imaginé.

L'aube commence à se réveiller
Levant avec elle la nature florale étincelante de rosée.
Les bourgeons se redressent
Et vont bientôt essayer d'éclore.
Quelques êtres se mettent déjà au travail.
Cette matinée nouvelle pleine d'entrailles
Puis ce magnifique tableau naissant
Ne durera que peu de temps.
Ces choses si merveilleuses
Peuvent me rendre heureuse.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site